Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

dimanche, 18 novembre 2018 00:00

Transhumanisme: jusqu’où ira le fantasme de la vie éternelle ?

Écrit par 

Dans la Silicon Valley, on rêve d’immortalité. Mais pour certains scientifiques, il s’agit d’un fantasme que la science ne pourra pas réaliser.

Dans un livre publié il y a quelques années, le médecin et entrepreneur Laurent Alexandre, défenseur du transhumanisme, l’affirmait sans détour: «La croissance de la techno-médecine, et donc de notre longévité, sera exponentielle.» Selon ses dires, «l’espérance de vie doublera, au minimum, au cours de ce siècle». Jusqu’à transcender nos limites biologiques actuelles, en visant ni plus ni moins à… l’immortalité! Mais un tel projet - porté par des scientifiques, des informaticiens, des milliardaires de la Silicon Valley regroupés au sein du mouvement transhumaniste - a-t-il la moindre chance d’aboutir?

Une étude, parue en 2017 dans la revue Lancet, apporte un sérieux bémol. Selon les modélisations d’une équipe d’épidémiologistes britanniques de l’Imperial College de Londres, à l’horizon 2030, l’espérance de vie à la naissance aurait plus d’une chance sur deux de frôler les 89 ans pour les petites Françaises, et dépasser les 90 ans pour les Sud-Coréennes. Par rapport aux données de 2010, ce sont des gains respectifs de «seulement» quatre et six ans.

Concernant l’espérance de vie à 65 ans, les fourchettes sont à peu près du même ordre: 26 années en moyenne en 2030 contre 23 actuellement pour les Françaises, et 27,5 années contre un peu moins de 22 ans en Corée du Sud. Pas besoin d’être un génie en maths pour comprendre que cette hausse de la longévité n’est pas exponentielle. Ce que souligne Jacques Testart, l’un des pionniers français de la fécondation in vitro, dans une critique virulente du livre de Laurent Alexandre.

  Source: sante.lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.