Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

samedi, 22 septembre 2018 00:00

Les machines sont sur le point de surpasser l’humanité

Écrit par 

En moins d’une décennie, la plupart des tâches sur le lieu de travail seront effectuées par des machines plutôt que par des hommes, selon les dernières prévisions du Forum économique mondial sur l’intelligence artificielle.

Le rapport sur l’avenir de l’emploi affirme qu’environ 71% des activités professionnelles sont effectuées par des hommes aujourd’hui, mais cela nécessite un changement rapide des responsabilités au cours des sept prochaines années. En 2025, il prévoit que plus de la moitié des tâches seront transférées vers des machines. Les chiffres du rapport sont extrapolés à partir d’enquêtes auprès de responsables des ressources humaines et d’experts en stratégie d’entreprise.

Le rapport prédit que les progrès de l’apprentissage automatique et de l’automatisation numérique permettront d’éliminer 75 millions d’emplois d’ici à 2025. Mais cela suggère que la même technologie pourrait également générer quelque 133 millions de nouveaux emplois d’ici là. Les travaux qui impliquent des tâches de conception ou de programmation, une réflexion critique et une intelligence sociale seront plus résistants à l’automatisation, selon le rapport.

Formation pour le nouveau monde du travail : les employés ne pourront cependant pas facilement se glisser dans ces nouveaux métiers. Le WEF prévoit que 54% des employés des grandes entreprises auront besoin d’une nouvelle formation et de nouvelles compétences afin de tirer pleinement parti des nouvelles opportunités et des nouveaux emplois créés.

  Source: iatranshumanisme.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.