ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Technologie

Technologie

À l’occasion d’une cérémonie dédiée organisée en octobre dernier, l’Arabie Saoudite a accordé la citoyenneté à un robot baptisé Sophia. Depuis, la citoyenne humanoïde a envahi les médias locaux.

Grâce à un implant cérébral, des chercheurs ont amélioré les capacités de mémorisation d'une vingtaine de patients en leur délivrant des impulsions électriques ciblées dans l'hippocampe, région clé pour l'apprentissage et la mémoire.

samedi, 18 novembre 2017 00:00

La PMA ouvre au transhumanisme

L’ouverture de la PMA pour toutes les femmes a été annoncée par le gouvernement. Pour François-Xavier Bellamy, une telle décision serait un dévoiement de la médecine et constituerait le point de bascule vers le transhumanisme.

Il est étonnant que le professeur de philosophie Jocelyn Maclure, responsable d’une réflexion dite éthique sur ce qu’on appelle fallacieusement « l’intelligence artificielle », ne commence pas par soulever le problème éthique de la dénomination même de cette matière morte produite en laboratoire (« Montréal peut être à l’avant-garde de la réflexion éthique sur l’intelligence artificielle », Le Devoir, 2 novembre 2017).

Appelez ça l’eugénisme 2.0. Au fur et à mesure que les scientifiques recueillent des masses de données ADN et que les techniques d’IA parviennent à mieux les analyser, les chercheurs peuvent de plus en plus discerner sur un futur adulte issu d’un embryon.

Les robots doivent-ils avoir des droits? Quelle est la responsabilité des intelligences artificielles ? Les multiples usages de l'intelligence artificielle bousculent le cadre juridique actuel.

Page 1 sur 18

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.