Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 19 décembre 2016 00:00

Attachez vos ceintures, la troisième phase de la mondialisation débute et elle sera la plus perturbatrice de toutes

Écrit par 

Selon l'économiste américain Richard Baldwin, sous l'effet de la technologie, le secteur des services connaîtra de profonds bouleversements dans les pays développés. Alors que la désindustrialisation a déjà fait de nombreux perdants, la troisième mondialisation - qui ne fait que commencer - pourrait être bien plus violente que la précédente. 

Atlantico : L'économiste Richard Baldwin a mis en avant dans son dernier ouvrage, The Great Convergence: Information Technology and the New Globalization, le rôle de la technologie au cours de la troisième phase de la mondialisation qui se profile. Comment se caractérise-t-elle ? Dans quelle mesure peut-on considérer qu'il s'agit de la phase la plus perturbatrice de toutes les vagues de mondialisation ? 

Jean-Marc Siroën : Avant d’évoquer la prochaine vague de mondialisation, il convient de s’interroger sur l’achèvement de l’actuelle. L’expérience historique montre qu’une nouvelle vague de mondialisation ne succède à la précédente qu’après une longue période de stagnation ou de régression.

Ce fut le cas après la période marchande du Moyen-Age au XIIIème siècle, après les grandes découvertes du XVIème siècle. Ce que Baldwin appelle - à tort - la première mondialisation du XIXème siècle s’achèvera avec la Première Guerre mondiale. Il faut attendre la fin du XXème siècle pour qu’apparaisse une nouvelle vague de mondialisation "perturbante" avec les transformations que nous constatons, et parfois déplorons, aujourd’hui. Si l’Histoire ne se répète pas toujours, la question mérite d’être posée : comment se fera la transition entre la "deuxième" et la "troisième" mondialisation si, toutefois, troisième mondialisation il y a ? Bien que l’actuelle mondialisation semble s’essouffler, elle a tissé des interdépendances et des réseaux qui ne se dénoueront pas aisément. Il faut bien avoir conscience que si les épisodes de mondialisation sont perturbateurs, économiquement mais aussi politiquement, les vagues de démondialisation le sont encore davantage. Rappelons-nous des années 1920 et 1930 et des 25% de chômeurs aux Etats-Unis. 

  Source: atlantico.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.