Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Prostitution

Prostitution

Femmes, nigérianes, victimes d’exploitation sexuelle, majeures : tel est le portrait-robot des victimes des traites humaines en France selon une enquête du ministère de la santé.

samedi, 10 juin 2017 00:00

Tous les trottoirs mènent en Suisse

Depuis le XIXe siècle, prostitution rime avec migration dans notre pays. Précarité et abus n’ont jamais cessé.

Police et services sociaux se mobilisent de plus en plus contre la traite des êtres humains, un crime qui va de l’exploitation sexuelle au travail forcé, en passant par le trafic d’organes et le trafic d’enfants. En témoigne le développement d’une ligne nationale d’appel d’urgence, destinée aux victimes et aux témoins

Visible/caché, licite/illicite, consenti/subi, désirable/abject… Les sexualités monnayées posent ainsi de multiples questions, morales et politiques. Que dévoile le travail sexuel sur le pouvoir, sur les rapports de genre, de race et de classe ?

Le nombre de cas de prostitution présumée de mineurs signalés a considérablement augmenté, indique Child Focus dans son rapport annuel publié mardi. De 10 signalements en 2014, on est passé à 35 dossiers en 2015, puis à 60 en 2016. Deux tiers des dossiers ouverts sont liés à des fugues et, dans 37 cas, le mineur a été abusé par des proxénètes d'adolescents.

Le 13 avril 2016 était votée la loi d'abolition de la prostitution, pénalisant le client, offrant une reconversion aux prostituées et soutenue par plusieurs associations dont le Nid, qui organise un rassemblement ce jeudi à Strasbourg et qui déplore que la loi ne soit pas encore appliquée en Alsace.

Page 7 sur 19

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.