Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

samedi, 24 novembre 2018 00:00

Violences faites aux femmes : les «survivantes» de la prostitution donnent de la voix

Écrit par 

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, d’anciennes prostituées prennent la parole. Et revendiquent leur appartenance au mouvement #metoo.

« Souvent, la prostitution n’est pas reconnue comme une forme de violence faite aux femmes, et elle n’est donc pas intégrée au mouvement de lutte contre les violences faites aux femmes ». Ce constat, c’est Mickey Meji, fondatrice du premier mouvement des « survivantes » de la prostitution en Afrique du Sud, qui le formule. Autour d’elle, dans le local de l’association abolitionniste du mouvement du Nid à Clichy (Hauts-de-Seine), une poignée de femmes, elles aussi sorties de la prostitution, approuvent. Il y a là les Belges Maïté et Pascale, la Nigériane Grace, les Françaises Anne Darbes, auteur d’un livre sur son histoire, et Rosen Hicher, cofondatrice du mouvement français des « survivantes ».

Un an après le début de la vague #metoo et en amont du 25 novembre, journée internationale dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes, le mouvement du Nid a réuni vendredi à Paris ces femmes originaires de plusieurs continents qui se définissent comme des « survivantes » de la prostitution. Elles ont été rejointes dans la soirée par l’actrice américaine Ashley Judd, figure de #metoo et fondatrice du mouvement contre le harcèlement sexuel Time’s up, et par d’autres militantes.

  Source: leparisien.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.