ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Prostitution

Prostitution

Dans un français balbutiant, une jeune Nigériane tente de se présenter à des recruteurs. L'enjeu ? Sortir de la prostitution grâce à l'intérim, à la faveur d'une opération de "job dating" organisée à Marseille pour des travailleurs du sexe accrochés à l'espoir d'un nouveau départ.

« Si la loi de 2016 avait été adoptée à l’époque, je ne serai jamais tombée dans la prostitution. Les clients auraient été pénalisés, moi je n’aurais pas été considérée comme une délinquante et j’aurais osé demander de l’aide. »

En France, depuis le 13 avril 2016, une loi sanctionne les personnes qui monnayent des services sexuels, autrement dit, les clients des prostituées. Deux ans après sa mise en place, les associations d’aide aux travailleurs du sexe en dressent un bilan plutôt positif.

Les affaires de prostitution de mineures sont en forte hausse en Seine-et-Marne depuis un an. La police vient de créer un tract de prévention pour les hôteliers. La justice, elle, fait preuve de fermeté.

Rosen Hicher, est une survivante de la prostitution. Pendant 22 ans elle a vécu l’enfer de la prostitution. Depuis plusieurs années, elle travaille aux côtés, entre autres, du Mouvement du Nid et de la Fondation Scelles.

Âgée de 21 ans, Stefany a quitté le Nigeria avec l’espoir de trouver un travail en France. Prise dans un réseau de traite d’humains et d’esclavage sexuel, la jeune femme tente de tourner la page d’un indicible enfer, soutenue par le Mouvement du Nid.

Page 1 sur 17

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.