Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

CPDH-Médias

CPDH-Médias

vendredi, 18 octobre 2019 00:00

« AU PAIR » UN STATUT OUVERT AUX DÉRIVES

Les statuts « Au Pair » et « stagiaire aidant familial étranger » permettent à de jeunes personnes de découvrir un pays étranger dans des conditions favorables et peu coûteuses. En échange de tâches ménagères et de la garde des enfants de la famille, la personne « au Pair » bénéficie du gîte et du couvert ainsi que d’un peu d’argent de poche. Mais ce statut flou et méconnu ouvre la porte à de nombreuses dérives.

  Source: contrelatraite.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

L’extension de la PMA se veut un progrès puisqu’il s’agit de rendre égales les femmes pour assouvir leur désir parental. C’est pourquoi les médias peuvent rapporter qu’une majorité de Français est favorable à la PMA pour toutes. Si la question posée est du type « Voulez-vous que toutes les femmes aient le même accès à la PMA ? », une majorité de sondés acquiesce, par attirance pour l’égalité. Mais d’un autre point de vue, à la question « Pensez-vous que tous les enfants doivent bénéficier d’une mère et d’un père ? », la majorité répond aussi positivement. Cette seconde réponse peut s’inscrire dans le même principe d’égalité, mais s’oppose à l’extension de la PMA. Cette contradiction, comme la réticence de l’Académie de médecine, est minimisée dans les médias. On y veut le débat clos : « Pourquoi manifester alors que l’article de loi est voté ? » Celui sur la GPA sera bientôt termin

  Source: www.bvoltaire.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

mercredi, 16 octobre 2019 00:00

La PMA et le tabou de l’infertilité

Dans le débat autour de la loi sur la PMA pour toutes, à aucun moment la question de la PMA elle-même n’a été posée. Aujourd’hui, elle est devenue un sujet tabou. Pourquoi ? Pourquoi ne peut-on pas parler de PMA aujourd’hui ? 

L’éléphant au milieu du salon, le grand tabou de la PMA, c’est l’infertilité. Celle des couples, qui représente autant d’histoires individuelles, de souffrances, de parcours médicaux douloureux et interminables ; mais aussi celle, massive, du corps social, devenue un problème politique à part entière.  

Du point de vue des couples, la PMA, c’est l’espoir d’un enfant. C’est aussi un parcours du combattant dont on ne peut guère partager les douleurs, les incertitudes, et les espoirs en société. Il y a quelque chose de gênant, presque une honte, dans la douleur tant charnelle qu’émotionnelle des personnes concernées.

  Source: www.valeursactuelles.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Page 1 sur 1149

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.