Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 25 octobre 2018 00:00

Suisse : Les médecins refusent d'ouvrir l'aide au suicide aux personnes non mourantes

Écrit par 

Source de débats houleux au sein de la profession, l'assouplissement des critères d'accès à l'aide au suicide a finalement été rejeté

Fait rare, la Fédération des médecins suisses (FMH) a dit non aux nouvelles directives médico-éthiques de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) sur la fin de vie. Les médecins n’ont pas voulu intégrer dans leur code de déontologie l’assouplissement des conditions d’accès au suicide médicalement assisté.

Le changement proposé par cet organe scientifique, spécialiste des questions éthiques, était important. Selon les nouvelles directives, les médecins peuvent accompagner une démarche de mort volontaire à condition que le patient endure des «souffrances insupportables» dues à un handicap ou à une maladie. Jusqu'ici, elles ne l'admettaient que «lorsque la fin de vie est proche».

C’est le critère de «souffrances intolérables» qui a cristallisé les oppositions les plus vives. «Cette formulation renvoie à une notion juridiquement indéterminée, qui apporte beaucoup d’incertitude pour le corps médical», indique la FMH, qui compte 40?000 membres.

  Source: letemps.ch

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.