Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Dons d'organes

Dons d'organes

Conformément à la loi de modernisation du système de santé, à partir du 1er janvier 2017, les proches de personnes décédées ne seront plus consultés, mais seulement « informés des prélèvements envisagés ». Une disposition pour favoriser l’augmentation du nombre de greffons disponibles.

Selon un rapport de l'Agence de la Biomédecine, le nombre de greffes a progressé. En 2015, plus de 15 greffes par jour ont été effectuées.

Des chercheurs ont franchi une étape décisive dans la création de structures organiques imprimées en 3D. La viabilité de ces greffons du futur est désormais envisageable

Une commission du National ne rédigera pas de projet concret sur le don d'ovules.

Les donneurs n’ont jamais été aussi nombreux en Suisse. Les explications du DrFranz Immer, directeur de Swisstransplant.

Après l’adoption de l’article 46 ter vendredi 27 novembre par l’Assemblée Nationale dans le cadre de l’examen du projet de loi santé, le Dr Jean-Christian Colavolpe[1] revient sur les enjeux de la modification de la législation relative au don d’organes après la mort et le principe du consentement présumé. 

Page 6 sur 10

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.