ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Addictions

Addictions

L'addiction à la technologie est devenue un sujet actuel de préoccupation, tant nous passons un temps sans cesse plus important devant nos écrans de smartphones ou de PC. Des conférences se sont même tenues sur cette problématique du "temps volé" aux individus par les technologies. Et des pistes pour s'en désintoxiquer ont été imaginées par les spécialistes repentis du marketing. 

mercredi, 31 janvier 2018 00:00

Le numérique est-il toxique ?

Tout va très vite et de plus en plus vite. Aussi bien au niveau des moyens de communication, des transports, que de la consommation, nous sommes perpétuellement entraînés dans une spirale de vitesse dont on ne connaît pas la fin. C’est dans le domaine du numérique que ces changements rapides sont les plus visibles. Mais comment les nouvelles technologies conditionnent-elles vraiment notre cerveau, nos actions, nos relations sociales et nos vies ?

L’observatoire Français des drogues et toxicomanies (OFDT) a pu observer les habitudes de consommations de drogues de 200 mineurs. Ces derniers semblent rejetter la cigarette au profit du cannabis.

Cibles privilégiées de l'économie numérique : les ados. Avec l’une de leurs applis préférées, Snapchat, ils font l’expérience tous les jours de ce qui pourrait bien ressembler à une addiction. "Envoyé spécial" a donné la parole à deux jeunes utilisateurs dans cet extrait.

Alors que les actionnaires d’Apple viennent d’alerter le fabriquant sur la relation toxique des jeunes avec leur smartphone, entretien avec Michel Desmurget, chercheur en neurosciences, sur les effets des écrans.

Deux actionnaires d'Apple ont réclamé au géant du numérique des mesures pour lutter contre le phénomène, de plus en plus répandu, de dépendance des jeunes aux smartphones. En France, les jeunes passent aujourd'hui plus de 35 heures par semaine devant ceux-ci. Inquiétant !

Page 1 sur 10

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.