Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Bioéthique

Bioéthique

7 arguments scientifiques et 3 arguments éthiques avancés par le professeur Henri Joyeux sur France-catholique :

Les femmes qui ont accouché de bébés issus d’un don d’ovocyte ne seraient pas aussi proches de leur bébé, et certaines ont avoué avoir du mal à assumer de ne pas avoir de lien biologique avec leur enfant. C’est ce que révèle une étude, publiée dans The Journal Child Developpement, menée par le Centre de recherche pour la famille de l’Université de Cambridge auprès de 85 femmes britanniques qui ont eu recours au don d’ovocyte. Chaque fois, le partenaire était le père biologique et le bébé avait entre six et 18 mois.

Le défenseur des droits Jacques Toubon a pris position mardi en faveur de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, de l’autoconservation des ovocytes en vue d’une grossesse ultérieure et de la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger.

lundi, 08 octobre 2018 00:00

La bioéthique est mal partie

La bioéthique est mal partie

La suppression de la condition thérapeutique pour ouvrir la PMA aux couples de femmes fait plonger la filiation dans une logique contractuelle, avec toutes les conséquences qu’implique la manifestation de la volonté des « parents d’intention ».

Dans une tribune du Figaro, 340 médecins protestent contre la position de l’Ordre des médecins qui a déclaré ne pas être opposé à la légalisation de la ‘PMA pour toutes’.

Page 1 sur 98

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.