Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 29 mars 2019 00:00

La prise en charge des victimes de la traite

Écrit par 

Les victimes de traite ont subi au cours de leur parcours de vie de nombreux traumatismes. Ils ont parfois une origine antérieure à l’exploitation (excision, violence conjugale, négligence ou maltraitance familiale, parcours migratoire…). Pour la plupart des victimes, cette accumulation a des conséquences graves sur leur psychisme et nécessite un accompagnement dans la durée.

Les symptômes psychologiques fréquemment rencontrés

Ils sont différents d’une personne à l’autre et dépendent de son parcours de vie et de la qualité de ses premiers attachements, de ses ressources internes, du soutien qu’elle va recevoir et de la précarité dans laquelle elle se trouve. 

En voici quelques exemples :

  • Reviviscence des événements traumatiques en permanence (rêves répétitifs, flashbacks, pensées intrusives et envahissantes…). 
  • Stratégies d’évitement (tentatives pour ne pas penser ou ressentir des éléments qui peuvent les ramener au traumatisme, déconnection de leurs émotions, déni des souffrances, volonté d’oublier, difficulté pour parler du vécu traumatique). 
  • Grande anxiété, frayeur, état d’hyper vigilance…
  • Troubles dissociatifs post-traumatiques (la dissociation est l’état de conscience modifié qui permet à une personne traumatisée de se couper de son corps pour ne pas ressentir l’insupportable). Ils peuvent devenir un mode de défense habituellement utilisé contre les intrusions psychotraumatiques pour éviter les phénomènes de reviviscence anxieuse. A l’extrême, la dissociation  peut mener à l’évanouissement, ce qu’une jeune femme Nigériane a vécu après avoir fait un cauchemar violent de son réseau. 
  • Troubles du sommeil, cauchemars
  • Plaintes somatiques :  maux de tête, mal dans tout le corps, sensations de fatigue, impressions désagréables « envie de vomir » , « sensation de chaleur », «  le cœur qui se serre avec la sensation d’étouffer »
  • Incapacité à gérer leurs émotions (colère, impulsivité)
  • Problèmes, troubles de concentration
  • Atteintes narcissiques et identitaires 

  Source: http://contrelatraite.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le vendredi, 29 mars 2019 12:53
CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.