Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 01 juillet 2014 00:00

Infertilité: quelles conséquences sur le couple?

Écrit par 

L'infertilité et les traitements qui l'accompagnent sont souvent dévastateurs pour le couple. Comment rester soudés dans cette épreuve et faire face aux déceptions qui jalonnent parfois ce parcours? 

Jusqu'à ses 34 ans, Nadia, la petite quarantaine aujourd'hui, avait tout pour être heureuse: "un compagnon aimant, un métier passionnant dans l'édition, une vie confortable". Tout, sauf un bébé. "Nous avons commencé à essayer après une dizaine d'années de vie commune. J'étais convaincue que cela arriverait vite, j'avais toujours eu des cycles irréguliers et je n'étais pas toute jeune, certes, mais 34 ans, ça n'est pas si vieux pour tomber enceinte". Pourtant, après plusieurs tests de grossesse "désespérément négatifs", le verdict de la gynécologue tombe, implacable: "insuffisance ovarienne, autrement dit, ménopause précoce". 

"Un choc terrible", se souvient Nadia, dont elle parvient à se remettre, boostée par l'espoir qu'elle place dans la médecine: "J'ai foncé tête baissée dans les traitements en commettant probablement ma plus grosse erreur: je ne me suis pas vraiment demandé si Gilles, mon conjoint, était prêt à affronter tout cela". Après plusieurs fécondations in vitronon concluantes et "des litres de larmes" Nadia et Gilles jettent l'éponge... et se séparent. "Je ne peux pas savoir si notre couple était condamné d'avance ou si la médicalisation de notre sexualité l'a tué, mais le fait est que nous nous sommes réveillés un matin comme deux étrangers, nous nous étions perdus", analyse Nadia. 

  Source: lexpress.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.