ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Education

Education

L'IA permet de personnaliser les apprentissages. Les start-up françaises n'en sont qu'aux balbutiements.

Cette mesure devra passer par une loi, mais ne concernera qu'environ 26 000 enfants puisque actuellement 97 % d'entre eux sont déjà scolarisés dès 3 ans.

Après les classes dédoublées, le bac ou encore la voie professionnelle, le ministre de l’Education entame un nouveau chantier  : l’école maternelle. Jean-Michel Blanquer entend y réfléchir, deux ans après une révision des programmes saluée par les enseignants.

Une proposition de loi remet sur la table la question de l'encadrement de ces écoles sans aucun lien avec l'Education nationale et qui font parfois l'objet de dérives. On vous sous-titre le débat.

Dans le domaine de l’éducation, chacun a un avis. Des milliers de livres ont été écrits, dans lesquels les opinions les plus contradictoires s’affrontent. Elles ne peuvent pas toutes être correctes. Comment les enseignants sont-ils censés faire le tri, comment peuvent-ils déterminer rationnellement lesquelles ont plus de chances d’être justes et sur lesquelles ils ont intérêt à fonder leurs pratiques ?

Sylvie Plane vient de démissionner de la vice-présidence du Conseil supérieur des programmes (CSP). Après le départ, fin septembre, de son président, Michel Lussault, cette annonce résonne de manière particulière. L’instance, créée en 2013 par la loi de refondation de l’école, avait un statut à part, conçu pour qu’elle soit indépendante du ministère de l’Education. Une indépendance aujourd’hui mise à mal, dénonce Sylvie Plane dans un entretien à lire en intégralité sur Libération.fr.

Page 1 sur 23

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.