Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

L’hébergeur d’un site internet qui proposait des services de GPA en France vient d’être condamné par le Tribunal de Grande instance de Versailles. Maître Adeline le Gouvello explique pour Gènéthique, les tenants de la décision.

Gènéthique : L’Association des Juristes pour l’enfance vient d’obtenir gain de cause devant la justice au sujet d’un site Internet faisant en France la promotion de la GPA, quels sont les faits ?

Adeline le Gouvello : Une société basée en Espagne, la société Subrogalia, disposait effectivement d’un site Internet à destination des Français pour proposer des services de GPA. Elle vantait la qualité de ses services, avec plus de 150 GPA réalisées par an, plus de 850 clients heureux, des honoraires à la hauteur des services effectués, se disant « bien plus qu’un simple intermédiaire ». Le public français visé était explicitement désigné puisque le site était accessible en Français, qu’un drapeau français permettait de l’afficher en langue française s’il apparaissait dans une autre langue, et que les problématiques juridiques françaises ne manquaient pas d’être évoquées et décryptées (circulaire Taubira, jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme) avec une proposition de mise à disposition d’avocats spécialisés pour régler les problèmes qui se poseraient en France.

  Source: www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Publié dans Bioéthique

L'époux de l'animateur joint sa voix à celle de son mari pour parler de leurs deux filles, toutes les deux nées grâce à ce procédé illégal en France.

Pour la première fois, l'époux de Marc-Olivier Fogiel prend lui aussi la parole pour défendre la GPA. François Roelants est toujours resté discret malgré la médiatisation du combat de son mari en faveur de la gestation pour autrui. Celui qui a fondé une famille avec l'animateur grâce à cette technique s'est exprimé ce samedi dans un reportage du magazineBonsoir!, sur Canal +.

"On avait ce point commun, cet instinct de paternité. Quelque chose d'assez naturel qu'on ne peut pas expliquer (...) je crois que lui et moi on a toujours su qu'un jour ou l'autre on serait pères."

  Source: https://people.bfmtv.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Le 31 janvier dernier, l’Envoyé spécialde France 2a diffusé « Bébés sur internet : le marché clandestin »,une enquête qui révèle l’existence d’un véritable marché noir de la gestation pour autrui (GPA) en France.

Le reportage commence par l’interview de Marie, devenue stérile après la naissance de son premier enfant. Sous le regard approbateur de son mari, elle explique que « quand on a tout essayé pour avoir un enfant, quel que soit le moyen, on y va ».

L’un des journalistes se rend ensuite sur plusieurs sites internet qui proposent, en« quelques clics »,des offres de GPA. « Tous parlent d’argent sans tabou », constate-t-il.

  Source: www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Publié dans Bioéthique
Page 7 sur 55